Home»Tutos»Faire son vin soi-même c’est possible !

Faire son vin soi-même c’est possible !

3
Shares
Pinterest Google+

Qui n’a jamais rêvé de faire son vin, pour en amener une bouteille à une soirée et pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait » ? C’est quand même plutôt classe, non ? On a bien conscience que le travail de la vigne et la fabrication du vin est un art délicat que les vignerons maîtrisent à la perfection. Mais si nous, novices ou amateurs de vins nous voulons tenter l’expérience à domicile et  jouer aux apprentis vignerons, nous vous donnons les grandes étapes pour que vous puissiez faire votre propre vin, certes il y a peu de chance de réussir à réaliser un très grand vin dans sa cuisine mais promis vous arriverez quand même à un résultat sympa :)  !

Concrètement, comment faire son vin ?

faire son vin

LES USTENSILES (pour 1,5L)

  • 2 kg de raisins du cépage de votre choix (récupérés au pied d’une vigne, ou du raisin bio vierge de traitement que vous trouverez chez le maraîcher)
  • 1 tamis
  • 1 grande casserole
  • siphon
  • Des bouteilles en verre propres et des bouchons

Nettoyez vos grappes et ôtez leurs tiges. Il est important de supprimer toute trace de verdure de vos grains pour éviter les mauvaises surprises lors de la fermentation du vin.

FAIRE SON VIN BLANC :

Pour le vin blanc, pressez les raisins dans le tamis pour en extraire le jus et récoltez le dans une grande casserole.

FAIRE SON VIN ROUGE :

Si vous avez choisi de faire du vin rouge, mettez directement les baies dans la casserole après les avoir écrasées.

FERMENTATION :

Maintenant que votre casserole est bien remplie, il n’y a plus qu’à attendre que les levures présentes naturellement dans le raisin se multiplient et transforment le sucre du jus de raisin en alcool.

Pour ça, il va falloir être patient : laissez votre casserole à l’air libre pendant pendant 2-3 jours, une semaine maximum,  et remuez chaque jour pour bien oxygéner les levures. Pour savoir si votre vin maison est prêt, goûtez de temps en temps jusqu’à disparition du goût sucré.

Quand c’est prêt, et si vous faites du vin blanc, vous devez juste séparer le jus et le dépôt qui a dû se déposer au fond de la casserole. Utilisez pour cela le siphon qui va vous aider à extraire le jus et à le placer dans une bouteille en verre.

Pour le vin rouge, c’est un petit peu plus compliqué mais vous allez y arriver ! Vous devez séparer le jus et les baies pressées avec le tamis puis re-pressez les parties solides. Mélangez alors le vin de goutte et le vin de presse et laissez décanter au minimum trois jours. Et voilà, il n’y plus qu’à le mettre en bouteille.

*Attention ! Ne recouvrez pas votre casserole pendant la fermentation, le dégagement de CO2 peut être explosif, ce serait dommage de ne pas pouvoir goûter votre vin maison ! :)
Votre vin est à boire dans la semaine et à conserver au frais.

Alors cette dégustation de votre cuvée maison, vous en pensez quoi ??

faire son vin

Vous avez essayé de faire votre vin en suivant nos conseils mais le résultat obtenu n’est pas à votre goût (pas facile le travail des vignerons !) ? Ou bien malgré nos explications, vous n’avez pas vraiment la motivation de faire votre propre vin chez vous mais ça vous intéresse quand même ?
Pas de problème, on a ce qu’il vous faut !

Pour les parisiens, découvrez l’atelier « Faites votre vin » avec Aurélien, et si vous êtes à Lyon ce sera « Assemblage et création de cuvée » avec Romain ! Et si vous n’habitez dans aucune de ces deux villes, contactez-nous au 09 75 18 10 14 ou à contact@degustandco.com. Nous serons ravis de vous organiser cet atelier rien que pour vous !
Et dans tous les cas, c’est promis, vous repartirez avec votre cuvée personnelle ! :)

Previous post

Restaurant dans le noir : On a testé pour vous !

Next post

Gregory Cuilleron nous parle de cuisine !