Home»Le saviez-vous ?»La cuisine à la bière, vous connaissez ?

La cuisine à la bière, vous connaissez ?

0
Shares
Pinterest Google+

La bière blonde parfaite pour la cuisine à la bière!Si vous n’habitez pas la région Nord du côté de Lille, il y a des chances pour que vous ne connaissiez pas la cuisine à la bière. Il est temps que cela change! Nous vous proposons quelques idées pour partir à la découverte de la cuisine à la bière. Et pour finir, nous vous parlons de la légende liée à la viande de Kobé… vous verrez qu’il y a bien un lien avec la bière!

La bière dans la pâte à beignets ou les crêpes.

L’utilisation la plus connue de la cuisine à la bière est celle qui consiste à remplacer le lait de vache dans la pâte à beignets ou plus souvent les crêpes. De cette façon la pâte gagne en légèreté et est beaucoup plus digeste!

Nous vous conseillons d’essayer les Tempura de poisson à la bière que nous propose le site All recipes. Dans la recette originale, on utilise de l’eau, mais avec la bière (grâce à la levure qu’elle contient), la pâte est allégée. Attention, le secret pour réussir cette recette réside dans l’utilisation d’une bière bien fraîche! Vous serez agréablement surpris par le résultat et constaterez que la friture, grâce à la bière, n’est pas forcément synonyme de lourdeur.

La marinade de porc à la bière noire.

La bière noire est idéale pour cuisiner à la bière!L’un des plus de la cuisine à la bière, c’est d’obtenir des viandes plus moelleuses et de jouer des différentes saveurs aromatiques des bières: profondes et musquées pour les bières noires, fraîches et citronnées pour les bières blanches.

Nous vous proposons de partir à la découverte du porc mariné à la bière noire. Pour cuisiner ce plat, une bière Irlandaise bien connue fera l’affaire. Voilà le détail :

  • Confectionnez une marinade avec 50 cl de bière, 3 cuillères à soupe de moutarde de Dijon, 3 gousses d’ail écrasées, 2 cuillères à soupe de sirop d’agave, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de sauce soja.
  • Laissez mariner un filet de porc (500 g) en fines tranches pendant 4 heures au minimum. La marinade doit recouvrir la viande.
  • Faites enfin dorer la viande quelques minutes à la poêle en n’hésitant pas à la recouvrir de marinade si nécessaire.

Le résultat est un délice caramélisé : la viande est tendre à souhait et l’amertume de la bière noire se marie parfaitement au sucré du sirop d’agave! Vous verrez, c’est un délice !

Et saviez-vous que la bière s’accorde aussi avec les épices ?

Filet mignon de porc
Le porc et la bière s’accordent parfaitement!

Et oui, la bière s’accorde naturellement avec les épices. Elles sont en effet un des ingrédients qui permet de donner du goût à la bière. On peut par exemple retrouver dans certaines bières:

  • Coriandre dans les bières blanches,
  • Réglisse, Anis, Muscade, Clou de girofle ou Cardamome dans les bières de Noël

Alors pourquoi ne pas pousser l’accord naturel entre les épices et la bière en mixant bière et pain d’épices ? 

Prenez une viande à cuisson lente, comme un filet mignon de porc:

  • Découpez le en médaillons.
  • Dans une cocotte, faites les dorer au beurre 5 minutes.
  • Ajoutez sel et poivre.
  • Versez le mélange de 75cl de bière blonde et de 3 tranches de pain d’épices émietté.
  • Ensuite, faites bouillir le tout.
  • Une fois le mélange porté à ébullition, laissez mijoter à feu doux pendant trois heures.

Une nouvelle fois, grâce à la cuisine à la bière et à la cuisson lente, la viande est aromatisée et fondante…un régal !

Et pour finir, la légende des bœufs japonais élevés à la bière :

Les vaches Wagyu de KobéUne des viandes les plus chères au monde est fabriquée au Japon. Plus exactement, dans la région de Kobé. Cette viande est fondante et persillée. Pourquoi fait-elle tant fantasmer les amateurs de viande?

  1. Elle est très rare
  2. Son prix au kilo est exorbitant : plus de 400€ !
  3. C’est le caviar Russe de la viande

La légende dit que les bœufs sont massés régulièrement par leurs éleveurs avec de la bière et du saké. Si des expérimentations ont lieu, la pratique est très loin d’être généralisée ! En fait, les bœufs issus d’une race locale (Tajima) doivent bannir l’effort, rester au calme et se nourrir abondamment. Le résultat de ce traitement est une teneur en gras exceptionnelle de la viande.

Et comme les légendes traversent les frontières à grande vitesse, un éleveur Belge, basé à Chimay (frontière ardennaise), a eu l’idée de nourrir ses bêtes avec de la bière brune. Chacune de ses vaches doit ainsi boire par jour 5 litres d’une bière locale à 5° ! L’éleveur assure cependant que ses bœufs ne sont pas en état d’ébriété… :-)

Un éleveur de la région de Chimay lance la viande… à la bière

 

Nous n’avons pas pu encore goûter le résultat de cette expérience mais nous pouvons nous interroger sur le résultat final : la viande de nos vaches Belges alcoolisées sera-t’elle naturellement marinée à la bière “sans marinade”? Si c’est le cas, ce sera un gain de temps au bénéfice des amateurs de cuisine à la bière! ;) Ou bien, est-ce un coup-marketing de l’éleveur Belge pour vendre sa viande au prix de la légendaire viande de Kobé?  En tout cas, si vous en avez déjà goûté, n’hésitez pas à nous donner votre avis !!

Previous post

Toutes les méthodes pour faire vieillir votre vin !

Next post

Et si nos candidats à la Présidentielle brassaient leur bière artisanale ?